Acheter le meilleur téléphone à double carte SIM de certaines marques

Lors du choix d’un téléphone double SIM, il y a des considérations à faire, qui sont très similaires à celles que vous devriez faire lors du choix d’un appareil traditionnel. En outre, il y a quelques définitions à connaître, car il existe deux catégories différentes de smartphones à double carte SIM. Ils se comportent différemment lorsque vous occupez les deux emplacements avec des cartes SIM différentes.

Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour faire le choix ainsi que les noms des modèles (avec la description des fonctions intégrées) des meilleurs téléphones double SIM actuellement disponibles dans les magasins. Il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Essayez de les évaluer avec soin et choisissez celle qui vous convient le mieux. 

Comment choisir un téléphone mobile à double carte SIM ?

Si vous souhaitez acheter un téléphone à double carte SIM, vous devez d’abord connaître quelques définitions, mais ne vous inquiétez pas : elles sont toutes très simples. Ce que vous allez acheter est un téléphone normal, mais au lieu de pouvoir intégrer une carte SIM, il dispose de deux. Avant de commencer le choix, vous devez déterminer si vous avez besoin d’un téléphone portable standard (il existe des modèles qui prennent en charge les deux cartes SIM en même temps) ou d’un smartphone.

Dans le premier cas, vous serez confronté à de nombreuses limitations : vous ne pourrez pas vous connecter à l’internet, ni télécharger d’applications et, par conséquent, vous n’aurez pas accès à des services tels que WhatsApp, Facebook, Twitter ou Instagram. Vous pouvez simplement appeler, envoyer et recevoir des SMS, régler des alarmes, et bien d’autres choses encore. Avec un smartphone, vous aurez accès à Internet, à un grand écran tactile et à de nombreuses autres fonctions supplémentaires.

1. DFSA et DSDS : 

La première chose que vous devez savoir sur le monde de la double carte SIM est la suivante : les smartphones à double carte SIM ne sont pas tous identiques. Il existe des Dual-SIM Dual Stand-by (DSDS) qui rendent la seconde carte SIM indisponible lorsque la première est engagée dans une conversation. Puis, les Dual-SIM Full Active (DSFA) qui sont capables de garder la seconde carte SIM libre même lorsque la première est engagée dans une conversation. Malheureusement, la solution la plus courante est la première, qui est aussi la moins avancée.

2. Emplacement SIM partagé

Les téléphones à double carte SIM offrent également une possibilité d’extension de la mémoire de stockage.  Ils utilisent parfois un emplacement SIM partagé avec l’emplacement micro SD. Cela signifie que vous ne pouvez pas utiliser la deuxième carte SIM et l’extension de stockage en même temps, et que vous n’aurez à choisir qu’une seule de ces options. Il existe également des méthodes « non officielles » pour utiliser une seconde carte SIM et une micro SD même lorsque le slot est partagé. Mais, ils ne sont recommandé que si vous n’avez pas de bonnes compétences manuelles car vous risquez d’endommager de façon permanente cette partie spécifique de votre téléphone portable.

3. Soutenir la 3G ou la 4G LTE

Les téléphones à double carte SIM ne se connectent en 3G ou LTE que sur une seule carte à un moment donné. L’autre « voyageant » en 2G ne permettant que de passer des appels. Les modèles les plus récents sont toutefois dotés d’un « hot switch ». Il permet de passer du GSM au 3G/4G à tout moment sans avoir à déplacer physiquement la carte SIM entre les emplacements.

En ce qui concerne le support de la 4G LTE, vous devez savoir que tous les modèles du marché ne supportent pas les bandes utilisées par les opérateurs téléphoniques. La plus problématique est la bande 800 MHz (également appelée B20 ou bande 20), qui est utilisée par Wind. Si vous comptez sur cet opérateur, vérifiez toujours la présence de cette bande, sinon vous risquez d’avoir des problèmes dans les zones où elle est utilisée (généralement les zones périphériques).

4. Formats SIM et eSIM

La carte SIM est née avec la nécessité d’identifier le numéro de téléphone avec une personne physique. Les premiers modèles stockaient les données du répertoire téléphonique et d’autres contenus du smartphone, tels que les messages texte échangés et d’autres informations. Les toutes premières cartes avaient la taille typique d’une carte de crédit, mais elles ont rapidement été abandonnées au profit des Mini-SIM 25×15 mm. Plus tard, les Micro-SIM (15×12 mm) se sont répandues, mais ces dernières années, la norme la plus courante est la Nano-SIM, des cartes compactes de 12×9 mm.

Certains smartphones (tels que les derniers iPhone Xs, Xs Max et Xr) utilisent une norme différente pour la deuxième carte SIM, appelée eSIM. Il est probable que le marché évoluera dans cette direction, même si le changement se fera très progressivement. Pour l’instant, vous n’avez pas à vous soucier de cette fonctionnalité, mais il est bon de savoir ce que c’est : le mot eSIM signifie « embedded SIM ». Il définit une carte SIM intégrée dans l’appareil et non remplaçable. Il s’agit d’une puce qui peut identifier la personne grâce à un numéro de téléphone. Il peut être reprogrammée lorsque l’opérateur change. Cette approche est plus polyvalente que la carte SIM traditionnelle, qui doit être physiquement remplacée chaque fois que l’on change d’opérateur.

Quel téléphone mobile à double carte SIM acheter ?

Découvrez certains des meilleurs téléphones à double carte SIM du moment. Vous en trouverez peut être un qui vous conviendrez parfaitement.

1. À bas prix (moins de 250€)

• Xiaomi Redmi 6A

Ce smartphone utilise un écran de résolution HD 5.45″, ne pèse que 145 grammes et a une épaisseur de 8,3 mm. Il est équipé d’un processeur MediaTek Helio A22 à quatre cœurs, de 3 ou 4 Go de RAM et de 16, 32 ou 64 Go de stockage. La batterie est de 3 000 mAh et utilise le premier boot Android 8.1 Oreo.

• Samsung Galaxy J4

Il a un écran 6″ avec une résolution HD. Contrairement aux autres appareils de la société coréenne, ce smartphone n’utilise pas un SuperAMOLED mais seulement un LCD de qualité médiocre. Sous la coque se trouve un processeur Qualcomm Snapdragon 425, 2 Go de RAM et 32 Go d’espace de stockage extensible, et il y a une prise en charge de la double-SIM. La batterie est de 3 300 mAh, tandis que la caméra arrière est simple et de 13 MP. Elle dispose du NFC.

• Xiaomi Redmi 6

C’est un smartphone plus ancien, mais toujours très pratique aujourd’hui. Il utilise Android 8.1 Oreo personnalisé avec MIUI, un processeur MediaTek octa-core 2,0 GHz, 3 ou 4 Go de RAM et 32 ou 64 Go de stockage extensible. Il peut accueillir deux cartes SIM au format Nano, supporte Bluetooth 4.2 et le connecteur de chargement est un microUSB. Malheureusement, il n’a pas de NFC, mais ses performances sont en moyenne supérieures à celles d’autres appareils de la même gamme de prix.

• Xiaomi Mi A2 Lite

Il est basé sur une version d’Android identique à la version « pure » développée par Google. Il a un design avec encoche horizontale, à l’iPhone, et est vendu avec Android 8.1 Oreo pré-installé. L’écran est 5.84″ à une résolution de 2280×1080 pixels, le processeur est l’excellent Snapdragon 625 qui ne consomme pas beaucoup, et la batterie est de 4 000 mAh. Le tout dans des dimensions de 149,3 x 71,6 x 8,7 mm pour un poids de 178 grammes. La caméra arrière est de 12 MP, avec le support d’un capteur supplémentaire de 5 MP pour le bokeh.

• Redmi Note 7

C’est produit par Xiaomi mais perd le nom du fabricant en raison d’une récente opération de relookage. Ce smartphone n’a pas de NFC et pèse un peu plus que les autres modèles du même prix, mais pour le reste il n’a que des avantages : il dispose d’un grand écran de 6.3″ résolution Full HD, d’un boîtier en métal et en verre, de l’excellent processeur Qualcomm Snapdragon 660 et d’un maximum de 6 Go de RAM et de 64 Go de stockage extensible. Il peut enregistrer en Full HD également au ralenti (120 ips) et la batterie est de 4 000 mAh avec un connecteur USB de type C pour la charge. Il supporte le Bluetooth 5.0 et la caméra arrière est de 48 MP.

•  Samsung Galaxy A7

C’est un excellent smartphone à son prix, notamment en ce qui concerne le fabuleux écran 6″ SuperAMOLED en résolution Full HD. Derrière, il y a trois caméras : une de 24 MP, une autre de 8 MP avec un objectif ultra grand-angle et la dernière de 5 MP avec un capteur pour mesurer la profondeur des éléments de la scène. Il prend en charge le déverrouillage du visage et met en œuvre le processeur Exynos 7885 octa-core avec 4 ou 5 Go de RAM et 64 ou 128 Go de stockage extensible. La batterie est de 3 300 mAh, il y a Bluetooth 5.0 et NFC, et le poids est encore faible : seulement 168 grammes.

• Samsung Galaxy M20

C’est un smartphone avec un écran 6.3″ à résolution Full HD réalisé avec la technologie IPS (et non SuperAMOLED comme c’est souvent le cas avec les smartphones coréens). Il utilise un design moderne, un processeur Exynos octa-core, 3 ou 4 Go de RAM et 32 ou 64 Go de stockage microSD extensible. Pourquoi l’acheter ? Tout simplement grâce à la batterie de 5 000 mAh qui, combinée au matériel fourni, offre une autonomie exceptionnelle même si vous l’utilisez massivement. La NFC et le Bluetooth 5.0 sont pris en charge, et le poids est de 186 grammes. Pas quelques-uns, mais pas trop si l’on considère la capacité de la batterie.

• Xiaomi Mi Max 3

C’est le smartphone dual-SIM à acheter si vous recherchez le plus grand modèle disponible. Il dispose d’un écran 6.9″ avec une résolution de 2160×1080 pixels, et peut être considéré comme presque une tablette. En revanche, il est particulièrement volumineux : 87,4 x 176,1 x 8 mm, pour un poids de 221 grammes. Côté matériel, il a un processeur Snapdragon 636, 4 ou 6 Go de RAM, 64 ou 128 Go de stockage et une batterie de 5 500 mAh qui offre une bonne autonomie et peut être rechargée via le connecteur USB de type C. Malheureusement, il n’y a pas de NFC.

2. Milieu de gamme (moins de 500€)

• Samsung Galaxy A50

C’est un smartphone dual-SIM avec un écran large 6.4″, également dans ce cas avec la technologie SuperAMOLED. Le panneau s’arrête pour la caméra avant avec une encoche de chute, tandis que la caméra arrière se compose de trois modules : le principal est de 25 MP, les autres sont de 8 MP avec ultra grand angle et de 5 MP pour l’analyse en profondeur. Côté matériel, on trouve un processeur Exynos octa-core, 4 ou 6 Go de RAM et jusqu’à 128 Go de stockage extensible. Ce smartphone peut également être vendu en version single-SIM mais il existe aussi la variante dual-SIM et dispose d’une batterie de 4 000 mAh. Le Bluetooth 5.0 et le NFC ne manquent pas, tandis que pour le déverrouillage, vous pouvez vous fier au capteur d’empreintes digitales situé sous la vitre.

• Xiaomi Pocophone F1

Vendu pour seulement 329 euros au lancement, le Pocophone F1 utilise un processeur Qualcomm Snapdragon 845 octa-core, 6 ou 8 Go de RAM et 64, 128 ou 256 Go d’espace de stockage. Il utilise une coque en polycarbonate et l’écran possède une encoche qui n’est pas gérée de manière trop efficace par le logiciel (Android 8.1 avec personnalisation dérivée de la MIUI de Xiaomi). L’affichage est une résolution IPS Full HD de 6.18″, tandis que pour la caméra arrière il a des capteurs de 12 et 5 MP. La batterie est de 4 000 mAh.

• Samsung Galaxy A8

Le modèle (2018) dispose d’un écran Infinity, d’un écran 5.6″ Super AMOLED avec une résolution Full HD, d’un chipset Exynos octa-core, de 4 Go de RAM, de 32 Go de mémoire extensible et d’une batterie de 3 000 mAh. Parmi les caractéristiques techniques les plus intéressantes figure la présence de la certification IP-68, alors que la caméra arrière est simple 16 MP et la caméra arrière est double 16 MP avec un capteur supplémentaire pour les effets de flou. Il est vendu avec Android Nougat, mais peut être amélioré en Oreo.

• Samsung Galaxy A9

C’est un smartphone dual-SIM certainement très intéressant, notamment en termes d’écran et de compartiment photo. C’était en effet le premier smartphone à mettre en place quatre caméras à l’arrière : une caméra principale de 24 MP avec un objectif lumineux, un objectif ultra grand-angle de 8 MP, un téléobjectif avec zoom optique 2x avec capteur de 10 MP, et enfin un module de profondeur. Ce modèle utilise un Snapdragon 660 avec 6 ou 8 Go de RAM et 64 ou 128 Go de stockage extensible, supporte le dual-SIM et dispose d’un écran SuperAMOLED. Ce ne sont pas les capacités d’enregistrement NFC et 4K qui manquent.

• Xiaomi Mi Mix 3

Il est fluide, réactif et doté d’un grand écran plein écran sans encoches. Pour réussir, le fabricant a évoqué le « slider » : en abaissant l’affichage, en fait, les caméras frontales qui autrement resteraient cachées à la vue sortent. Il y en a deux, 24 et 2 MP, tandis que celui de l’arrière est également double mais avec des capteurs de 12 MP et des téléobjectifs et des grands angles de 2x. L’écran est un 6.39″ SuperAMOLED en résolution Full HD, le processeur intégré Snapdragon 845 avec un maximum de 10 Go de RAM et 256 Go de stockage non extensible, et il y a un support NFC. Malheureusement, le poids n’est pas très faible.

• Xiaomi Mi 9

Il n’a que le prix typique du milieu de gamme, car sinon, il est à toutes fins utiles un haut de gamme. Il est équipé du très puissant Qualcomm Snapdragon 88 octa-core 2,84 GHz, 6 ou 8 Go de RAM et jusqu’à 128 Go de stockage extensible. Il dispose d’un panneau SuperAMOLED à résolution Full HD compatible avec le profil couleur HDR10 et DCI-P3 et est livré avec Android 9 Pie. La batterie de 3 300 mAh peut être rechargée avec l’adaptateur de 27W fourni, tandis que pour la caméra arrière, il a trois modules dont le principal avec un capteur de 48 MP. Il dispose également d’un ultra grand angle et d’un zoom optique 2x.

• Samsung Galaxy S8/S8

Ils sont un peu vieux, mais ce sont encore deux smartphones redoutables dans leur segment de marché. L’affichage est dans les deux cas un QuadHD SuperAMOLED sans encoche mais avec de très petits cadres et des coins arrondis, dans le modèle standard 5.8″ et dans le modèle 6.2″. Le premier possède une batterie de 3.000 mAh, l’autre une batterie de 3.500 mAh. Les autres sont identiques, avec une seule caméra arrière de 12 MP et une caméra avant de 8 MP, un support NFC et une entrée USB de type C. A acheter surtout si vous le trouvez à un bon prix.

3. Haut de gamme (plus de 500€)

• Samsung Galaxy S9/S9

Ce ne sont pas des smartphones de dernière génération, mais restent néanmoins parmi les meilleurs en termes de qualité. Elles diffèrent principalement par leur taille : la première utilise un 5.8″ SuperAMOLED, la seconde un 6.2″ SuperAMOLED, tandis que les batteries sont de 3 000 mAh et 3 500 mAh. Tous deux sont certifiés IP-68, ils disposent d’une paire de caméras de recul d’excellente qualité tant pour le module principal – à ouverture variable f/1,5-2,4 – que pour le zoom optique 2x du module secondaire. Ils sont livrés avec Android 8 Oreo, mais peuvent être mis à niveau vers Pie.

• Samsung Galaxy S10e

D’un rapport qualité-prix exceptionnel, c’est un appareil compact doté d’un écran haute résolution 5.8″ et de la technologie Dynamic AMOLED. Elle utilise le processeur Exynos 9820 octa-core de dernière génération et la caméra arrière utilise une paire de modules, l’un grand angle et l’autre ultra grand angle, le premier de 12 MP et le second de 16 MP. La batterie est de 3 100 mAh, avec une autonomie qui n’est pas vraiment le point fort de cet appareil. Malgré sa taille, il a l’IP-68, le Wi-Fi ax, le Bluetooth 5.0, le NFC et même le connecteur audio 3,5 mm. Pour ce qu’elle offre, elle coûte très peu.

• Samsung Galaxy S10 / Galaxy S10

Ce sont les deux haut de gamme de la société coréenne et sont deux smartphones qui se distinguent l’un de l’autre notamment par leur taille. Tous deux utilisent des écrans OLED dynamiques de très haute qualité, le premier avec une diagonale de 6.1″ et une photo circulaire pour la caméra frontale, le second avec une diagonale de 6.4″ et un double trou pour les deux caméras frontales. Les batteries sont respectivement de 3 400 mAh et 4 100 mAh, tandis que les autres composants ne sont pas très différents : tous deux sont équipés du processeur Exynos 9820 octa-core et de trois caméras arrière. Deux d’entre eux utilisent des capteurs 12 MP et un zoom optique 2x et des objectifs grand angle, le troisième utilise un capteur 16 MP combiné à un objectif ultra grand-angle.

• Samsung Galaxy Note 9

C’est un smartphone avec plume, et il est unique. Il est compatible avec le S-Pen qui permet d’effectuer des opérations complexes de manière simple, et possède l’un des meilleurs affichages de sa catégorie. Il s’agit d’un 6.4″ SuperAMOLED avec des coins légèrement arrondis seulement, avec prise en charge de la résolution Quad HD. Il utilise un processeur Exynos 9810 octa-core (dernière génération), 6 ou 8 Go de RAM et jusqu’à 512 Go de stockage microSD extensible. La batterie est de 4 000 mAh et est rapidement rechargeable, avec prise en charge de la NFC et de Bluetooth 5.0. Quant à la caméra arrière, il possède un double module avec 12 capteurs MP et 2x grand angle et téléobjectifs. Au prix actuel, c’est un excellent achat.

• iPhone Xr

C’est le smartphone le moins cher d’Apple annoncé fin 2018. Le terme « bon marché » n’est cependant pas le moins cher, car le prix officiel est très élevé. Cela se justifie par un secteur matériel de premier ordre : écrans LCD de qualité, mais pas de très haute résolution, processeur Apple A12 Bionic puissant, certification IP-67 et technologie FaceID fiable pour le déverrouillage des visages. Il est disponible en 64, 128 et 256 Go, et la caméra arrière est de 12 MP, simple, mais de qualité supérieure. Malheureusement, même avec le Xr, le dual-SIM est garanti par le second eSIM.

• iPhone Xs/Xs Max

Si vous voulez un smartphone haut de gamme dans tous les domaines et que vous êtes prêt à dépenser une somme d’argent vertigineuse, ils valent certainement la peine d’être considérés. Ils sont à peu près identiques, à l’exception de l’écran et de la batterie intégrée. Ils utilisent le système d’exploitation iOS, un processeur propriétaire très puissant appelé Apple A12 Bionic, et une paire de caméras arrière avec des capteurs de 12 MP et un zoom optique 2x. Ils prennent en charge le chargement sans fil, le déverrouillage du visage (sans capteur d’empreintes digitales, cependant) et la technologie de paiement sans contact Apple Pay qui fonctionne via NFC. Les deux sont disponibles en 64, 256 et 512 Go de mémoire non extensible, tandis que l’affichage se fait sur 5.8″ Xs, et sur 6.5″ Xs Max, la double-SIM est supportée par une Nano-SIM standard et une eSIM.